Navigation – Plan du site
La céramique imprimée du Sahara et de ses marges

Les ensembles céramiques de la région de Nouakchott au IVe millénaire BP : éléments de classification

Annabelle Gallin et Robert Vernet
p. 79-86

Résumés

La région de Nouakchott (Mauritanie) connaît au quatrième millénaire BP une recrudescence d’établissements néolithiques dont il ne reste que des gisements de surface. Ces sites présentent une céramique très variée et quelquefois hétérogène. En prenant en compte les types de dégraissant, les formes de vase et la composition des décors, nous avons pu apporter quelques précisions quant à la succession des ensembles céramiques. Ainsi, le site de Tin Yourgat (4200 BP), un des plus anciens de la région, semble lié à des sites plus septentrionaux. Les sites de Nouadhfat et Fkaïrine font partie de la culture de Touila et sont rattachés à un ensemble de sites de l’Amoukrouz.

Haut de page

Texte intégral

Introduction

1Le quatrième millénaire BP semble être une période où l’occupation humaine de la région de Nouakchott, en Mauritanie occidentale, (18° latitude nord) a connu son apogée. En effet, le nombre de datations réalisées sur les ossements de faune domestique et les coquilles prélevés sur les nombreux sites de surface laisse entrevoir une implantation durable des populations néolithiques dans la région. Ces sites ont par ailleurs livré des séries céramiques souvent abondantes dont l’étude a participé à la définition d’ensembles culturels dont les cultures de Touila et de Draina. Cependant, la nature quelquefois hétérogène de ces séries nous a conduit à chercher de nouveaux outils d’analyse pour préciser la définition des cultures matérielles et acquérir de nouvelles données quant à leurs relations dans le temps et l’espace.

2Nous présenterons brièvement la méthode d’analyse que nous avons développée pour l’étude des céramiques de sites de surface, puis nous exposerons les résultats de l’étude de trois séries issues de sites du sud de l’Amoukrouz : Tin Yourgat, Nouadhfat et Fkaïrine. Enfin nous discuterons des nouveaux éclairages que ces données nous apportent quant à l’implantation et au développement des cultures néolithiques dans la région de Nouakchott.

Cadre de l’étude

3Les prospections systématiques de R. Vernet ont permis la découverte de nombreux sites néolithiques dans la région de Nouakchott. Une part très importante de ces établissements est attribuée à la culture de Dhraïna et à la culture de Touila.

4La culture de Dhraïna définie par R. Vernet (Vernet 1993) a été datée à 4000 BP pour les périodes les plus anciennes et à 3400 BP pour les périodes les plus récentes. La céramique associée à cet ensemble comporte de hauts vases à fond conique, dont la pâte présente un dégraissant sableux. Les décors observés sont composés de bandeaux décorés alternés avec des bandeaux réservés. Les motifs sont le plus souvent des lignes ou sinusoïdes de points produites par impression simple de ficelle ou impressions roulées de nœud de ficelle.

5Les sites de la culture de Touila s’échelonnent de 3965 BP à 3200 BP. Ils ont fourni de nombreux vases globulaires à col droit, réalisés avec une pâte à dégraissant végétal fin, quelquefois mélangé à du sable. Les décors qu’ils portent s’organisent autour d’un bandeau réservé sur le haut de la panse, le col portant un bandeau décoré composés de motifs très divers (bandes de zigzag, de trame oblique, de traits, ...) et la panse étant recouverte de plage de trame oblique. La nécropole d’Aïn en Nouss (Vernet 1998), qui a livré la date la plus ancienne à ce jour pour cette culture, recèle plus de deux cent vases aux formes  et aux décors les plus divers. L’étude stylistique de cet ensemble céramique nous a permis de mettre en relation les pots typiques de Touila avec des formes plus simples comme des hémisphères et des subsphériques qui partagent les mêmes décors (Gallin in Vernet 2002).

6Les sites qui ont fourni les dates les plus anciennes pour la région du sud de la sebkha N’dramcha sont des amas coquilliers d’Anadara senilis attribués au groupe de Nouakchott (6200 BP). Ces sites recèlent un peu de céramique à dégraissant sableux grossier, au demeurant très érodée, dont on ne peut reconstituer les formes. Seul le décor composé de bandes d’impressions au peigne pivotant, appelé "dotted packed zigzags" (ou zigzag serré de points) par I. Caneva (Caneva & Marks 1994), a pu être identifié. Une filiation de ce groupe avec la culture de Tintan, localisée dans la région du banc d’Arguin, qui débute aux alentours de 6700 BP et perdure deux millénaires, est envisagée.

7Notre projet est, à terme, de réaliser une analyse des peuplements néolithiques de la Mauritanie occidentale en développant une base de données cartographique et chronologique des sites. Nous nous intéressons aux styles céramiques afin de distinguer les séries homogènes dans les assemblages de surface et de mieux appréhender les relations entre les groupes céramiques.

8À l’occasion de cette table ronde, nous présentons l’étude de trois sites proches situé dans l’ensemble dunaire de l’Amoukrouz qui présentent deux types d’assemblages : Tin Yourgat qui a livré une série céramique homogène dont les caractéristiques sont inédites à ce jour dans la région de Nouakchott et les deux sites de Nouadhfat et Fkaïrine qui présentent des ensembles assez comparables. Nous avons choisi de travailler sur ces trois sites dans une région restreinte pour illustrer l’intrication des différentes cultures matérielles et proposer une méthode d’analyse permettant d’avancer quelques hypothèses quant à leur succession (fig. 1).

1 - Région d’étude au sud de la sebkha de Nouakchott, Mauritanie occidentale

1 - Région d’étude au sud de la sebkha de Nouakchott, Mauritanie occidentale

Méthode d’analyse des céramiques de surface

9Nous avons organisé notre travail comme une « mise à plat » des données : sans préjuger de l’attribution culturelle des séries, nous avons procédé à un premier tri des tessons par type de dégraissant en précisant sa nature, sa taille et son abondance. Puis nous avons enregistré les qualités métriques et morphologiques des tessons en apportant un soin particulier à la caractérisation des formes de vase. Enfin, nous avons enregistré la description des décors, selon la méthode que nous avons développée sur le matériel de Kobadi au Mali (Gallin 2001), afin de pouvoir reconstituer leur organisation et nous avons constitué un répertoire technique des motifs utilisés.

Tin Yourgat

10Le site de Tin Yourgat est composé de trois stations
- sur une butte basse, résidu d’un rivage lacustre datant du début de l’Holocène, un dépôt de faune sahélienne et de céramique
- sur un rivage de paléolac holocène, un dépôt de céramique à fond conique inédite à ce jour
- sur le flanc de la dune surplombant le paléolac, un voile d’artefact dont une céramique de « mouvance quatrième millénaire ».

11Nous présentons ici l’étude de la céramique à fond conique.

Caractéristiques de la céramique

12La pâte comporte un dégraissant qui se compose de particules minérales grossières et de brins végétaux épais et longs. Parmi les quarante-quatre tessons étudiés, on décompte cinq bords droits, treize bords fermés et deux  cols droits dont les diamètres à l’ouverture varient entre 17 cm et 32 cm. Les tessons de panse sont cintrés et allongés et les tessons de fond laissent supposer que les vases étaient coniques avec une silhouette plutôt allongée. Les tessons de bord présentent le plus souvent un bandeau décoré sous la lèvre, à l’intérieur du vase, un bandeau décoré sous la lèvre à l’extérieur du vase et une plage de motif sur la panse (fig. 2). Les bandeaux décorés sur le bord intérieur sont constitués d’une ligne de traits ou d’une ligne de points disposés en oblique. Les bandeaux décorés sur le bord externe sont composés d’une bande de trame losangée d’ovales joints et d’une ligne de points, ligne de points disposés en oblique et d’une ligne de points ou encore d’une ligne de points disposés en obliques et d’une bande de zigzag serré de points. Les tessons indéterminés sont ornés de bandes de zigzag serré de points, de bandes de zigzags courbes de gros points ou de plages de trame losangée d’ovales joints et de lignes horizontales. Les fonds sont décorés avec les mêmes motifs.

2 - Décors typiques de la céramique de Tin Yourgat (échelle 1/2)

2 - Décors typiques de la céramique de Tin Yourgat (échelle 1/2)

a : ligne de huit points disposés en oblique sur le bord intérieur, ligne de huit points disposés en oblique suivi d’une ligne de gros points et de bandes de grand zigzag serré de points sur le bord extérieur
b : ligne de traits obliques sur le bord intérieur, bande de trame losangée, ligne de points, bande de trame losangée d’ovales joints et ligne de points sur le bord extérieur
c : ligne de sept points disposés en oblique sur le bord intérieur, ligne de sept points disposés en oblique et bande oblique de zigzag serré de points sur le bord extérieur

Répertoire technique des décors

13Les lignes de traits et les lignes de points sont réalisées par impression simple de spatule ou de peigne. La trame losangée d’ovales joints pourrait être obtenue par impression roulée de ficelles entrelacées sur une armature rigide.

14Quatre règles de composition des décors ont été mises en évidence :
- Le décor du bord s’organise le plus souvent comme suit : un bandeau décoré sur le bord intérieur, un bandeau décoré sur le bord extérieur et une plage de motif sur la panse. Quelquefois, la lèvre est décorée.
- Les bandeaux décorés sur le bord extérieur comportant une bande de trame losangée d’ovales joints sont associés à une ligne de traits obliques sur le bord intérieur. Quand le bandeau du bord extérieur comporte une ligne d’impression au peigne, le motif du bandeau du bord intérieur est identique.
- Les bandeaux de bord extérieur de trame losangée sont associés aux trames quadrillées d’impression de roulette composite enroulée et de lignes.
- Les motifs en lignes de points disposées en obliques sont associés à des bandes de zigzags ou de zigzag serré de points.

Affinités stylistiques

15Nous avons recherché parmi les céramiques des sites de surface de la région de Nouakchott des éléments de comparaison avec la série de Tin Yourgat et n’en avons trouvé aucun. Les deux seuls sites dont la céramique est comparable sont très éloignés puisqu’ils se trouvent au pied de l’Adrar, Graret Zra, et dans la région du Banc d’Arguin, Ereich et Telli. Ces gisements de surface, qui sont tous deux situés sur des buttes, ont fourni une céramique très fragmentaire qui présente plusieurs similitudes avec celle de Tin Yourgat. En effet, la pâte présente le même type de dégraissant grossier et on peut voir sur les tessons de bord une association des motifs "trame losangée" et  "bande de zigzag serré de points" semblable à celle observée sur les tessons de Tin Yourgat. Les tessons indéterminés portent le plus souvent des motifs de grands zigzags de gros points et de bandes de zigzag serré de points. Dans la série d’Ereich et -Telli, quelques tessons de panse sont cintrés comme ceux de Tin Yourgat et sont décorés avec des trames quadrillées ou losangées d’ovales.

16Ces deux sites montrent une certaine similitude avec les sites de la culture de Tintan par leur situation topographique et par le style ornemental de leurs vases. Les sites du cinquième millénaire auraient-ils une origine plus septentrionale à mettre en rapport avec les cultures céramiques de la région du Banc d’Arguin comme Tintan et Chami (Commelin et al. 1992) ou Bérouaga (Mohamed Kaber & Raimbault 1997) ?

Nouadhfat

17Nouadhfat est un site de surface étendu sur le rivage d’un paléolac dans un interdunaire au sud de l’Amoukrouz. Il a fourni les ossements d’une faune sahélienne holocène dont quelques mammifères de zone humide (antilopes, hippopotame, ...). Le site paraît occupé à plusieurs reprises ce qui transparaît dans la variété des ensembles aquatiques. Il a été daté à 3400 BP sur un tesson de céramique à dégraissant végétal fin. L’étude des séries a permis de former trois groupes sur la base de la qualité du dégraissant :
- brins végétaux et grains de quartz (vingt tessons)
- éléments végétaux et sable fins (soixante-treize tessons)
- coquille broyée (cinq tessons)

La céramique à brins végétaux et grains de quartz

18Elle constitue une petite série de tessons partiellement recouverts d’un dépôt de calcite. Les formes qui ont pu être reconstituées sont des vases à bord fermé (de 15 à 37 cm de diamètre à l’ouverture). Ils présentent deux types de décors sur le bord : soit un bandeau décoré sur le bord, soit une plage de motif sur le bord. Les bandeaux décorés sont réalisés avec des bandes (horizontales ou verticales) de zigzags droits et les plages de motifs sont des plages de trame de lignes verticales d’ovales horizontaux. Le dépôt de calcite masque le plus souvent la surface des tessons de panse. Un vase porte un décor particulier : la lèvre est ornée d’une ligne de traits obliques, le bord porte un bandeau décoré composé d’une bande de trame losangée et la panse est ornée de bandes horizontales de zigzag serré de points.

19Cet ensemble semble se rapprocher de celui de Tin Yourgat par sa pâte et par la présence de bandes de zigzag serré de points.

Répertoire technique des décors

20Les bandes de zigzag droit et les bandes de zigzag serrés de points sont obtenues par impression pivotante de spatule et de peignes.  La ligne de traits obliques est réalisée par impression simple d’une spatule. La trame de lignes verticales d’ovales horizontaux  peut avoir été faite par impression d’une natte ou d’une roulette que nous n’avons pu identifier. Enfin, la trame losangée a été incisée à l’aide d’une pointe.

La céramique à éléments végétaux et sable fins

21Les tessons de cet ensemble ont permis de reconstituer de nombreuses formes de vases : à bord ouvert (de 11 à 24 cm de diamètre à l’ouverture), à bord droit (17 à 24 cm) à bord fermé (16 à 30 cm) et à col droit (10 cm). Les décors des vases sans col sont de trois types (fig. 3) :
- un bandeau décoré sur le bord et un bandeau réservé sur la panse
- un bandeau réservé sur le bord et une couverture sur la panse.
- une série de médaillons sur le bord et bandeau réservé sur la panse.

3 - Décor de la céramique à dégraissant végétal fin de Nouadhfat (échelle 1/2)

3 - Décor de la céramique à dégraissant végétal fin de Nouadhfat (échelle 1/2)

a : bande de trame losangée sur le bord et bandeau réservé sur le haut de panse
b : bande de zigzag serré de points barrée de 10 lignes sur le bord
c : bandeau réservé sur le bord suivi d’une page de trame olique sur la panse
d : médaillon ovale rempli d’une bande de zigzag serré de points sur le bord
e : série de médaillons ovales sur le bord avec une ligne interne

22Les motifs de bords sont variés : bande de lignes horizontales, bande de trame losangée, bande de zigzag serré de points (avec quelquefois des lignes superposées). Les médaillons sont de forme ovale et sont composés soit de deux ovales concentriques ou d’une bande de zigzags de points dans un ovale incisé. Une seule plage de motif a été observée : une plage de trame oblique.

Répertoire technique des décors

23Les bandes de lignes horizontales, les bandes de trame losangée ainsi que les ovales sont des motifs incisés. La bande de zigzag serré de points a été faite par impression pivotante d'un peigne et la plage de trame oblique résulte de l'impression roulée d'une cordelette torsadée.

24Les céramiques à dégraissant en sable fin ont des décors qui diffèrent un peu et sont souvent recouvertes d’un engobe rouge. Les vases sans col présentent les décors suivants (cf. fig. 4) :
- un bandeau décoré sur le bord et un bandeau réservé sur la panse
- un bandeau décoré sur le bord, un bandeau réservé, un bandeau décoré et une couverture sur la panse.

4 - Décors des céramiques à dégraissant sableux de Nouadhfat (échelle 1/3)

4 - Décors des céramiques à dégraissant sableux de Nouadhfat (échelle 1/3)

a : bande de zigzag serré de points et ligne de points sur le bord, bandeau réservé sur le haut de panse et bande de grand zigzag sur la panse
b : bande de zigzag serré de points barrée de 3 lignes sous le col
c : bande de grand zigzag de traits et bandeau réservé sur le haut de panse

25Dans le premier cas, les motifs de bord sont une ligne de traits horizontaux régulièrement espacés, une ligne de points espacés et une bande de zigzag serré de points. Dans le second cas, les motifs observés de haut en bas sont : une bande de zigzag serré de points, une bande de grands zigzags courbes et une impression roulée de cordelette torsadée.

26Les vases à col présentent quelques différences quant à leurs décors. Il y a deux décors :
- un bandeau décoré sur la lèvre, un bandeau décoré sur le bord et une plage de trame sur la panse
- une couverture sur le bord et la panse.

27Le motif sur la lèvre est une ligne de traits obliques, celui du bord est soit une bande de lignes de points joints soit une bande de zigzags de points barrée de lignes horizontales. La couverture est composée d’un motif de trame oblique.

28Les vases à col à dégraissant sableux présentent un autre type de décor : un bandeau décoré sur la lèvre, un bandeau réservé sur le col et une couverture sur la panse. Le motif sur la lèvre est une ligne de traits obliques. Quant à la couverture sur la panse, elle a la particularité d’être surmontée d’une ligne de points espacés, qu’elle soit elle-même constituée de trame oblique ou de grands zigzags courbes de points.

Répertoire technique des motifs

29Les lignes de traits ou de points sont réalisées par impression simple. Les zigzags résultent d’impressions pivotantes et la plage de trame oblique a été faite par impression roulée d’une cordelette torsadée.

30Les vases de ces deux sous-ensembles partagent les mêmes formes, une partie des décors et des répertoires de motifs. Cependant les tessons à dégraissant sableux se distinguent par leur engobe rouge et l’ajout d’une ligne de points ou d’une bande de zigzags au sommet des couvertures des panses.

Les tessons à dégraissant coquillier

31Bien moins nombreux que les tessons des groupes précédents (une dizaine seulement), ces tessons ne permettent de reconstituer que deux formes fermées. Ils se distinguent par des décors particuliers (cf. fig. 5) :
- un bandeau décoré sur le bord intérieur, un bandeau décoré sur le bord extérieur, un fin bandeau réservé et un bandeau décoré sur la panse
- un bandeau décoré sur le bord.

5 - Décors de la céramique à dégraissant coquillier de Nouadhfat (a à c) et de Fkaïrine (d) ; échelle 1/2

5 - Décors de la céramique à dégraissant coquillier de Nouadhfat (a à c) et de Fkaïrine (d) ; échelle 1/2

a : bande de trame losangée
b : 3 bandes de zigzag serré et droit
c : 2 bandes de trame losangée séparées par une bande réservée
d : 3 bandes de trame losangée séparées par une bande réservée

32Le décor intérieur est composé de deux bandes de zigzags droits. Quant aux bandeaux décorés du bord extérieur ils sont exclusivement composés de la succession d’une ligne, d’une bande de trame losangée et d’une autre ligne. Tous ces motifs sont d’une grande régularité dans le tracé, ce qui renforce l’impression d’une production particulière.

Répertoire technique des motifs

33La bande de zigzag droit est obtenue par impression pivotante d’une spatule, les lignes et la trame losangée sont des motifs incisés.

Affinités stylistiques

34La série à dégraissant végétal et minéral grossier semble se rapprocher de celle de Tin Yourgat par sa pâte et et par la présence de bandes de zigzag serré de points.

35La céramique dont le dégraissant est composé de fines particules végétales et/ou de sable fin a peu d’équivalent dans la région de Nouakchott. Nous n’avons pas trouvé jusqu’ici de séries présentant les mêmes associations de pâte, de forme et de décors. Néanmoins, on peut citer deux sites (98.28 et 98.29) de l’Amoukrouz qui ont fourni des vases à dégraissant de sable fin dont les décors sont comparables à ceux de Nouadhfat. Ces deux vases hémisphériques à bord droit ont une bande de lignes de points joints sur le bord, suivi d’un bandeau réservé puis d’une bande de grands zigzags de points surmontant une couverture d’impression roulée de cordelette torsadée.

36Des tessons à dégraissant coquillier comparables dans les formes et les décors ont pu être observés dans de nombreuses séries de la région de Nouakchott dont le site de Moutounsi, situé à la pointe sud de la Dhraïna, et le site 26 au sud de l’Ifozouiten qui a été daté à 3290 BP sur os animal. Ce type de céramique représente dans les deux cas moins de 10 % du stock céramique et apparaît dans des séries hétérogènes.

Fkaïrine

37Fkaïrine est un petit site de surface très dense découvert dans un interdunaire à 35 km à l’Est de Nouakchott. La série céramique est constituée de quatre-vingt tessons que l’on peut classer en trois ensembles selon le type de dégraissant : dégraissant végétal fin, dégraissant mixte (brins fin et sable fin) et dégraissant sableux.

La céramique à dégraissant végétal fin

38La céramique à dégraissant végétal fin offre des formes de vase en calotte de sphère (10 à 16 cm de diamètre à l’ouverture), hémisphère (16 à 23 cm) et subsphérique (17 à 30 cm) et quelques exemples de vases sphéroïdes à col droit (10 à 28 cm). Un renflement de la paroi sur la surface interne, à quelques centimètres de la lèvre, est un critère distinctif de cette série.

39Sur les tessons de bord des pots sans col, nous avons observé des décors composés d’un bandeau décoré sur le bord suivi d’une zone réservée (cf. fig. 6). Les bandeaux décorés sont constitués d’une bande de traits obliques, d’une bande de trame oblique, de sinusoïdes de points ou d’une bande de lignes horizontales. On observe également un arrangement particulier de motifs : quatre arcs de cercles emboîtés sur une bande de lignes horizontales ou de traits obliques. Le décor propre aux tessons à dégraissant coquillier découvert à Nouadhfat apparaît sur un tesson de bord de vase ouvert dont la paroi montre le renflement particulier à la série de Fkaïrine et un dégraissant végétal fin.

6 - Décors de la céramique à dégraissant végétal fin de Fkaïrine (échelle 1/2)

6 - Décors de la céramique à dégraissant végétal fin de Fkaïrine (échelle 1/2)

a : bandeau décoré composé d’une ligne de traits oblique, d’une ligne, d’une ligne de 4 arcs emboîtés disposée sur une bande de traits obliques
b : bandeau décoré composé d’une ligne de 4 arcs emboîtés disposée sur une bande de lignes horizontales suivi d’un bandeau réservé
c : bandeau réservé, bandeau décoré constitué d’une bande de trame oblique suivie d’une sinusoïde de points et zone réservée
d : bandeau décoré constitué de 2 sinusoïdes de points superposées à une bande de trame oblique
e : bandeau décoré constitué d’une bande de traits obliques
f : bandeau réservé suivi de 4 sinusoïdes de points

40Les vases à col ont des bandeaux décorés sur le col qui reprennent les mêmes motifs, mais qui sont souvent associés immédiatement à une ligne de points espacés. Ces bandeaux décorés sont suivis d’un bandeau réservé assez large et d’une couverture de trame oblique sur la panse et le fond.

41Les tessons indéterminés sont peu nombreux et leur surface est souvent érodée. Le seul motif observé est une trame oblique.

Répertoire technique des motifs

42Les traits obliques, les lignes horizontales, les arcs de cercle et la trame losangée sont réalisés par incision. Quant à la bande de trame oblique et les sinusoïdes de points, ils sont obtenus respectivement par impression roulée de cordelette torsadée et de nœud de cordelette.

Les céramiques à dégraissant mixte et à dégraissant sableux

43Les céramiques à dégraissant mixte et à dégraissant de sable fin présentent les mêmes formes et le même renflement interne de la paroi. Ils portent également un décor combinant un bandeau décoré sur le bord ou le col, suivi d’un bandeau réservé (cf. fig. 7). Cependant les motifs des vases à dégraissant mixte diffèrent un peu : ils se composent de bandes de quatre traits verticaux et quatre traits horizontaux alternés. Les vases à dégraissant sableux fin portent des motifs classiques du groupe à dégraissant végétal fin : lignes de traits obliques ou bandes de lignes horizontales.

7 - Décors de la céramique à dégraissant sableux de Fkaïrine (échelle 1/1)

7 - Décors de la céramique à dégraissant sableux de Fkaïrine (échelle 1/1)

a : bandeau décoré composé d’une bande de lignes et d’un départ de 3 arcs concentriques et bandeau résevé
b : bande de 4 traits verticaux alternés avec 7 traits horizontaux et bandeau réservé

Répertoire technique des motifs

44Tous les décors sont incisés.

45Malgré leurs différents dégraissants, ces trois groupes semblent former un ensemble homogène grâce à :
- un répertoire de formes commun
- la présence de renflement interne dans les trois groupes
- le même type de décor (même s’il est partiel)
- le partage du répertoire de motifs.

Affinités stylistiques

46Parmi les séries conservées à l’IMRS, seuls les sites A98.37 et Tiouilit 1c au Nord de l’Amoukrouz ont une céramique comparable à celle de Fkaïrine. Le premier a livré un seul vase à bord droit à dégraissant sableux dont le décor présente un bandeau décoré sur le bord constitué par une bande de lignes horizontales et un ensemble d’arcs de cercles emboîtés superposé. La panse porte quelques traces diffuses de trame de lignes horizontale de points joints. À Tiouilit, deux tessons peuvent être rapprochés du style de Fkaïrine :  l’un porte un bandeau décoré de lignes horizontales et une ligne de traits verticaux espacés, alors que l’autre porte trois motifs récurrents sur notre site : des lignes horizontales sur le bord, une bande de trame de lignes obliques de points et des sinusoïdes de points.

Conclusion

47Tout d’abord, l’étude de la série céramique de Tin Yourgat semble permettre de poser les bases de la connaissance de la céramique du Ve millénaire dans la région de Nouakchott. Elle fournit également un point de comparaison pour les tessons à dégraissant mixte grossier que l’on a pu retrouver mélangés à des tessons à pâte plus fine dans un site comme celui de Nouadhfat. En outre, les relations que l’on a pu établir entre la série de Tin Yourgat et les séries du nord de la sebkha N’dramcha permettent d’étayer l’hypothèse d’un peuplement de la région de Nouakchott au même moment où se développe les cultures du Banc d’Arguin comme Tintan et Chami et les sites des « buttes » que R.Vernet est en train de définir.

48À la suite de notre mission nous avons fait procéder à la datation par AMS d’un tesson de fond conique issu de la série de Tin Yourgat et la date obtenue est de 6950 BP, ce qui fait de ce site le plus ancien de la région de Nouakchott.

49Quant aux deux sites de Nouadhfat et Fkaïrine, ils présentent plusieurs similitudes :
- Ils recèlent des ensembles des céramiques à dégraissant végétal fin et à sable fin qui partagent les mêmes formes, les mêmes principes d’arrangement des décors et une partie des répertoires de motifs
- Ils comprennent les mêmes types de tessons particuliers à dégraissant coquiller à Nouadhfat et à dégraissant végétal fin à Fkaïrine (en cela copiés)
- Ils se rapportent à des sites de la région de l’Amoukrouz, dont l’un donne une date à 3290 BP.

50En outre, leurs styles céramiques sont à rapprocher de celui de la culture de Touila car ils comportent des formes (hémisphériques, subsphériques, sphéroïde à col droit et court) et des décors (bandeau décoré sur le bord ou le col suivi d’un large bandeau réservé sur la panse et d’une couverture sur le fond) comparables. Cependant, leurs répertoires de motifs ne sont que partiellement identiques. Il faut ajouter à cela les séries qui sont comparables à Nouadhfat et Fkaïrine se trouvent toutes au sud de la sebkha N’dramcha ce qui nous fait penser qu’on a affaire ici à un faciès de la culture de Touila.

51Les travaux qui doivent être menés sur les ensembles céramiques de la Mauritanie occidentale ne sont qu’à leur début en ce qui concerne la caractérisation des styles céramiques et leur répartition géographique.

Haut de page

Bibliographie

Caneva & Marks 1990, CANEVA I., MARKS A., More on the Shaqadud pottery : evidence for the Sahara-Nilotic connections during the 6th-4th millenium B.C., Archéologie du Nil moyen, Lille, 4, 1990, p. 11-36.

Commelin et al. 1992, COMMELIN D., GARCEA E.A.A., SEBASTIANI R., A Review of the Archaeological Material from Tintan and Chami (Atlantic Coast of Mauritania), Quaternaria Nova, Roma, 2, 1992, p. 111-159.

Gallin 2001-2002, GALLIN A., Proposition d’une étude stylistique de la céramique imprimée de Kobadi. Définition de classes morphométriques des vases et analyse de la composition de leurs décors, Préhistoire Anthropologie méditerranéennes, Aix-en-Provence, 10-11, 2001-2002, p. 117-134.

Gallin 2002, GALLIN A., Les styles céramiques de la nécropole d’Aïn en Nouss, Mauritanie occidentale, in: Les marges saharo-sahéliennes de l’Afrique de l’Ouest. Thème 3 : Afrique de l’Ouest atlantique, Vernet R. Ed., Nouakchott / Dakar / Paris, Université / IFAN / CAD / Ministère des affaires étrangères, 2002, 30 p. (Rapport d’activités 2002).

Ould Mohamed Kaber & Raimbault 1997, OULD MOHAMED KABER N., RAIMBAULT M., Les sites néolithiques de Berouâga en Mauritanie nord-occidentale, Préhistoire Anthropologie méditerranéennes, 6, 1997, p. 141-154.

Vernet 1993, VERNET R., Préhistoire de la Mauritanie, Nouakchott, Centre culturel français / Sépia, 1993, 427 p.

Vernet 1998, VERNET R., Le littoral du Sahara atlantique mauritanien au Néolithique, Sahara, 10, 1998, p. 21-30.

Vernet et al. 2004, VERNET R., GALLIN A., SALIÈGE J.-F., TOUS P., Chronologie isotopique de l’occupation humaine sur le rivage du maximum nouakchottien (Mauritanie atlantique), Al-Wâsit : revue de l’Institut mauritanien de recherche scientifique, Nouakchott, 8, 2004, p. 15-35.

Haut de page

Table des illustrations

Titre 1 - Région d’étude au sud de la sebkha de Nouakchott, Mauritanie occidentale
URL http://pm.revues.org/docannexe/image/125/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 76k
Titre 2 - Décors typiques de la céramique de Tin Yourgat (échelle 1/2)
Légende a : ligne de huit points disposés en oblique sur le bord intérieur, ligne de huit points disposés en oblique suivi d’une ligne de gros points et de bandes de grand zigzag serré de points sur le bord extérieurb : ligne de traits obliques sur le bord intérieur, bande de trame losangée, ligne de points, bande de trame losangée d’ovales joints et ligne de points sur le bord extérieurc : ligne de sept points disposés en oblique sur le bord intérieur, ligne de sept points disposés en oblique et bande oblique de zigzag serré de points sur le bord extérieur
URL http://pm.revues.org/docannexe/image/125/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 188k
Titre 3 - Décor de la céramique à dégraissant végétal fin de Nouadhfat (échelle 1/2)
Légende a : bande de trame losangée sur le bord et bandeau réservé sur le haut de panseb : bande de zigzag serré de points barrée de 10 lignes sur le bordc : bandeau réservé sur le bord suivi d’une page de trame olique sur la pansed : médaillon ovale rempli d’une bande de zigzag serré de points sur le borde : série de médaillons ovales sur le bord avec une ligne interne
URL http://pm.revues.org/docannexe/image/125/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 240k
Titre 4 - Décors des céramiques à dégraissant sableux de Nouadhfat (échelle 1/3)
Légende a : bande de zigzag serré de points et ligne de points sur le bord, bandeau réservé sur le haut de panse et bande de grand zigzag sur la panseb : bande de zigzag serré de points barrée de 3 lignes sous le colc : bande de grand zigzag de traits et bandeau réservé sur le haut de panse
URL http://pm.revues.org/docannexe/image/125/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 184k
Titre 5 - Décors de la céramique à dégraissant coquillier de Nouadhfat (a à c) et de Fkaïrine (d) ; échelle 1/2
Légende a : bande de trame losangéeb : 3 bandes de zigzag serré et droitc : 2 bandes de trame losangée séparées par une bande réservéed : 3 bandes de trame losangée séparées par une bande réservée
URL http://pm.revues.org/docannexe/image/125/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 220k
Titre 6 - Décors de la céramique à dégraissant végétal fin de Fkaïrine (échelle 1/2)
Légende a : bandeau décoré composé d’une ligne de traits oblique, d’une ligne, d’une ligne de 4 arcs emboîtés disposée sur une bande de traits obliquesb : bandeau décoré composé d’une ligne de 4 arcs emboîtés disposée sur une bande de lignes horizontales suivi d’un bandeau réservéc : bandeau réservé, bandeau décoré constitué d’une bande de trame oblique suivie d’une sinusoïde de points et zone réservéed : bandeau décoré constitué de 2 sinusoïdes de points superposées à une bande de trame obliquee : bandeau décoré constitué d’une bande de traits obliquesf : bandeau réservé suivi de 4 sinusoïdes de points
URL http://pm.revues.org/docannexe/image/125/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 260k
Titre 7 - Décors de la céramique à dégraissant sableux de Fkaïrine (échelle 1/1)
Légende a : bandeau décoré composé d’une bande de lignes et d’un départ de 3 arcs concentriques et bandeau résevéb : bande de 4 traits verticaux alternés avec 7 traits horizontaux et bandeau réservé
URL http://pm.revues.org/docannexe/image/125/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 142k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Annabelle Gallin et Robert Vernet, « Les ensembles céramiques de la région de Nouakchott au IVe millénaire BP : éléments de classification », in: Actes de la deuxième table ronde "La céramique imprimée du Sahara et de ses marges", Annabelle Gallin et Dominique Commelin (Dir.), Aix-en-Provence, ESEP (Umr 6636), 2004, p. 79-86. (Préhistoire Anthropologie méditerranéennes ; 13). 

Référence électronique

Annabelle Gallin et Robert Vernet, « Les ensembles céramiques de la région de Nouakchott au IVe millénaire BP : éléments de classification », Préhistoires Méditerranéennes [En ligne], 13 | 2004, mis en ligne le 27 mars 2009, consulté le 19 août 2017. URL : http://pm.revues.org/125

Haut de page

Auteurs

Annabelle Gallin

UMR - ESEP, 5 rue du Château de l'Horloge, BP 647, F-13094 AIX-EN-PROVENCE Cedex 2a.gallin@netcourrier.com

Articles du même auteur

Robert Vernet

228, avenue du général Britel, Souissi, RABAT (Maroc)robert.vernet_laposte@laposte.net

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page